Multimédia Saint-Gilles

Clôture de l'exposition Roule ta bille en présence des auteurs

Ce lundi 30 mars, dans le cadre de Saint–Gilles, ville des mots, l’exposition Roule bille s’est clôturée à la bibliothèque communale de Saint-Gilles. Les auteurs proposaient une lecture de leurs textes respectifs, rédigés dans le cadre d’un atelier d’expression écrite à FIJ.  Touché par cette rencontre, Jean-Pierre Van Daelen, chargé de la communication à FIJ, nous livre ses impressions…

« Hé Camarades de FIJ,

Attendez, un Mot … l’autre soir, avec quelques collègues, nous avons été pris au piège du devoir et de l’amitié. Géraldine et puis Claude et puis Marianne et puis …Tu viens, tu viens, tu viens et pffffff, j’ai dit, « oui ». Cela ne coûte rien de dire oui, mais après … Après une valse-hésitation, José, solidaire, m’a rejoint et … nous y sommes allés … nous y sommes allés … nous y sommes allés … nous y sommes allés … enfin nous sommes arrivés. Heureusement des bises et des petits fours étaient au rendez-vous et après un moment …! Spectacle ! THE spectacle !

D’abord, d’abord, il y avait Laetitia qui nous envoie dans l’underground des années 70, suivie de Marianne avec, évidemment un truc avec des mecs albinos, des cacahouètes, des rafales de vents, un ouragan, ça soufflait grave. Ensuite, Svetlana avec un souvenir récent d’Ukraine, son cortège d’émotions avec la guerre dont personne n’a voulu, tout comme Paco, avec sa « baraka » identitaire, moment d’émotion lourde des responsabilités communes de ne pas savoir, d’avoir laissé faire, « On savait pas, Monsieur », « Chez ces gens-là … » Mais heureusement, suivi d’une carte postale amusante, rafraichissante, venant du brésil de Rosemarie, qui nous allège, aidée par un sonnet de Geoffroy… Tout en douceur… Nous passons au sombre sombrero qui a peur des bateaux qui risquent de sombrer, des chiffons en liberté et philosophes, les deux « K » Karma et le Kangourou masochiste.

Pour finir, le bouquet exécuté avec maestria par tous les protagonistes de cette fête des lettres, unis par le texte, sur une fantaisie de vêtements se répondant à l’unisson sur un thème, ô combien d’actualité, mais avec beaucoup d’humour. Après … Acclamations, congratulations et petits fours ! Les trucs habituels, mais … Nous vous conseillons vivement le prochain. »

JP & José